Accueil » Wu Xing Dao » Que sont le taiji quan et le qi gong ?

Le taiji quan et le qi gong : qu'est ce que c'est ?

Le taiji quan et le qi gong sont souvent confondus car pour un oeil non averti ils ont le même rendu : une gymnastique lente, fluide, gracieuse… Pourtant, ce ne sont pas des gymnastiques et ils correspondent à des pratiques aux origines et aux objectifs différents.

Le taiji quan : un art martial interne

Prononcez « taï dji tchouanne »

Taiji, c’est le sommet, le suprême, illustré par la poutre faîtière d’une charpente

Quan, c’est le poing, la boxe

Le taiji quan peut donc se traduire comme ​la boxe du faîte suprême ou la boxe du taiji.

Le taiji quan est donc bien un art martial mais il est interne : il s’agit d’utiliser la structure interne du corps et le calme intérieur plus que la force physique.

Son objectif est de développer la puissance corporelle.

Le qi gong : un travail énergétique sur le souffle vital

Prononcez « tchi kong »

Qi c’est le souffle vital, la vapeur, l’énergie, l’esprit

Gong c’est l’exercice, le travail, la discipline

Le qi gong est donc une série d’exercices visant à cultiver et développer le souffle vital, l’énergie intérieure propre à chacun : le qi.

Son principe est de stimuler la quantité d’énergie vitale dans l’organisme et de faciliter sa circulation dans tous les organes par le réseau des méridiens, comme utilisé dans l’acupuncture ou le shiatsu.

Quels sont les points communs entre le taiji quan et le qi gong ?

Des origines chinoises

Le taiji quan et le qi gong ont tous les deux des origines chinoises mais n’ont pas la même histoire.

Le qi gong a a priori toujours existé dans la culture chinoise et est une des bases de sa médecine traditionnelle. Ses origines sont estimées à plus de 5000 ans mais le terme qi gong est très récent.

Le taiji quan s’est développé beaucoup plus tard, au 19ème siècle avec Yang Luchan.

Des pratiques basées sur l'harmonie, l'enracinement, l'écoute de soi

Le taiji quan et le qi gong sont deux pratiques qui recherchent l’harmonie entre le corps et l’esprit, le calme intérieur. Cette recherche apporte tranquillité, joie, énergie.

L’enracinement recherché dans les deux pratiques permet également de mieux sentir son corps et de gagner en équilibre.

L’écoute de soi, le lâcher prise, l’attention et la présence sont au cœur des 2 apprentissages.

Des vertus de santé

Le taiji quan et le qi gong ont tous les deux des vertus de santé : amélioration des fonctions vitales, massage interne des organes, travail doux sur les articulations…

Quels sont les principales différences entre le taiji quan et le qi gong ?

Un objectif martial vs un objectif de santé

Il ne faut pas se fier à l’aspect lent et doux du taiji quan. Son objectif premier est bien martial et les formes anciennes comprennent l’apprentissage du fa jin : la décharge d’énergie.

Le qi gong a quant à lui un objectif de santé, de prévention.

Le qi gong est réputé plus accessible que le taiji quan

La maîtrise du taiji quan est plus ardue car elle demande un travail d’assouplissement de la colonne, de la cage thoracique, d’étirement des muscles et des fascias qui ne peut se faire qu’après une pratique longue et régulière. Elle nécessite également l’apprentissage de nombreux mouvements ainsi que la compréhension du sens de chacun de ces mouvements. Le taiji quan est un art qui demande patience et travail.

Les enchaînements du qi gong sont plus courts et se retiennent plus facilement. Ses bénéfices se ressentent d’ailleurs beaucoup plus rapidement. Le corps est directement plus détendu, souple, reposé après une séance de qi gong, même au niveau débutant.

Antoine Monnier, enseignant de taiji et de qi-gong à Saint Malo et Saint Jouan des Guérets pour l'école Wu Xing Dao
Antoine Monnier, stage de taiji à Avignon avec Bob Boyd et Thierry Baë

L’école Wu Xing Dao vous propose des cours de taiji quan et de qi gong à Saint Malo et à Saint Jouan des Guérets.

Les cours sont accessibles à tous et la première séance est gratuite. N’hésitez pas à venir découvrir notre pratique !